Lettre d'information n°50 - 09 septembre 2016.
Retrouvez-nous à Retrouvailles !

C’est désormais notre rendez-vous récurrent de la rentrée à Liège : Retrouvailles, le salon de la culture et des loisirs. Cette année, le salon réintègre son espace d’origine : le parc de la Boverie. Venez-y nombreux découvrir nos projets et nouvelles productions et rencontrer les membres de notre équipe.

Quand ? Samedi 3 et dimanche 4 septembre de 11h à 19h
Où ? Parc de la Boverie – stand n°174 (près de la roseraie)

L’exposition Et si on osait la Paix ?, très prochainement à Mons

Le 16 septembre, l’exposition Et si on osait la paix ? Le pacifisme en Belgique d'hier à aujourd'hui rouvre ses portes à Mons !

Si vous avez manqué les étapes liégeoise et bruxelloise de notre exposition consacrée au pacifisme en Belgique, vous pourrez venir la découvrir au Mundaneum à Mons du 16 septembre 2016 au 14 mai 2017.

À travers 300 documents originaux et souvent rares (photographies, affiches, archives, extraits audiovisuels, etc.), l’IHOES et le Mundaneum mettent en lumière l’histoire méconnue des différents mouvements pour la paix qui se sont mobilisés en Belgique du XIXe siècle à nos jours.

Bâtie autour de trois thématiques principales (Bâtir la paix, Agir par la non-violence, Dénoncer la guerre), cette exposition à caractère historique tente aussi de susciter une réflexion critique grâce à différents dispositifs d’interpellation, fruits du travail collaboratif d’un groupe de citoyens.

En parallèle, les visiteurs pourront découvrir une rétrospective de la Triennale de l’affiche politique centrée sur une sélection d’affiches pacifistes issue des précédentes éditions.

Informations pratiques
Lieu : Mundaneum (rue de Nimy, 76 - 7000 Mons)
Dates : du 16 septembre 2016 au 14 mai 2017
Horaires : du mardi au vendredi de 13h à 17h, le week-end et les jours fériés de 11h à 18h
Prix : 6€ / 4€ / 2€

Plus d’informations
- Page Web de l’IHOES
- Page Web du Mundaneum

Nos nouvelles acquisitions

Le fonds de la Fondation André Renard s’est enrichi de quelque 18 mètres linéaires d’archives liées, pour l’essentiel, à la formation syndicale (en provenance notamment du formateur, Herbert Maus). Par ailleurs, Umberto Beni nous a remis des documents relatifs à diverses initiatives militantes des années 1980 à 2000 : Renouveau ouvrier, initié par le Parti communiste de Belgique (marxiste-léniniste), Trois fois rien, Grain de folie, etc.

Notre collection muséale a accueilli un bel ensemble d’une quarantaine de statues sur les métiers de la mine réalisées par François Scalzo, immigré italien venu travailler en 1952 dans les mines belges et artiste autodidacte (voir photographie ci-contre). Enfin, l’artiste engagé Willy Wolsztajn nous a confié un lot d’une centaine d’affiches qu’il a conçues en soutien à plus de quarante ans de luttes sociales et politiques, ainsi que des copies de caricatures politiques parues dans diverses revues. À cela s’ajoutent divers dons (périodiques, brochures, monographies, photographies...) confiés par de nombreuses personnes (Serge Beelen, Maggy Thomas, Bernadette Mouvet, Yannick Bovy...) ou institutions (Union nationale des mutualités socialistes). Que tous soient remerciés de leur confiance dans le travail de l’IHOES.

Les derniers inventaires

Plusieurs inventaires ont été finalisés depuis notre dernière lettre d’information. C’est le cas notamment des fonds de la Maison de la Laïcité de Liège et de la Ligue de l’Enseignement et de l’Éducation permanente (régionale de Liège) qui couvrent tous deux les années 1975 à 2006 et représentent au total quelque 9 mètres linéaires. Les archives de l’asbl Solidarité Afghanistan Belgique ont, elles aussi, été traitées. Elles couvrent l’activité de cette association liégeoise, présente en Afghanistan pour fournir de l’aide aux réfugiés et proposer des formations, depuis sa création en 1982 jusqu’à sa disparition en 2015.

Enfin, divers "petits" fonds ont également fait l’objet d’un inventaire dans Pallas : il s’agit notamment des fonds Vincent Louis et Francis Lamberg (liés au mouvement LGBT), des archives Paul Lootens (du nom de l’ancien secrétaire fédéral, puis secrétaire général/président de la Centrale générale FGTB), mais aussi des papiers Lambert et Maurice Franck (image ci-contre) du nom de deux ouvriers métallurgistes actifs dans l’Entre-deux-guerres au sein du mouvement ouvrier socialiste de Saint-Nicolas (POB, Centrale des métallurgistes...). Outre des livrets ouvriers et carnets de membre (retraite, syndicat, coopérative ou mutuelle...), figurent des rapports relatifs à la création, fin 1916, d'une Maison du peuple en région liégeoise et aux activités organisées pendant sa première année d'existence.

Pour plus d’information, consultez notre catalogue en ligne ICI.

Deux nouvelles analyses

Nous vous invitons à découvrir l’analyse Enseignement : quand le féminin l'emporterait sur le masculin (analyse de l'IHOES n°157), rédigée par l’anthropologue et enseignante Isabelle Marlier. La façon dont elle aborde cette actuelle page d’histoire sociale nous conduit à remarquer que l’inflation constante du personnel féminin dans l’enseignement touche aux fondements mêmes des démocraties. Comment produire une vie démocratique là où la machine à socialiser qu’est l’école ne donne pas à voir, et encore moins à vivre, la parité professionnelle ?

Dans le prolongement de l’analyse n°139, Julien Dohet, administrateur de l'IHOES, nous donne à lire et à scruter les caricatures publiées dans la presse belge francophone traitant du plan d’actions syndical depuis la grève générale du 15 décembre 2014 (analyse de l'IHOES n°158). Plusieurs questions y sont abordées : comment les caricaturistes ont-ils retranscrit les lendemains de cette grève générale nationale réussie ? Comment ont-ils évoqué la reprise du dialogue social ? Quels événements ont attiré leur attention en 2015 ? Quelle place a été accordée à Marc Goblet, secrétaire général de la FGTB ?

Conférence sur la grève des femmes de la FN

Le 16 février 1966, les quelque 3 000 travailleuses de la FN-Herstal partaient spontanément en grève. Leur principale revendication : "À travail égal, salaire égal". Cette grève, qui a duré plus de onze semaines et qui a connu un retentissement international, constitue un jalon important dans l’histoire du combat des femmes pour l’égalité de salaire et de traitement.

Lionel Vanvelthem, historien de l’IHOES, a travaillé sur l'exposition "Femmes en colère. Leur combat d'hier et d'aujourd'hui pour demain" qui s’est tenue à Herstal en ce début d’année. Il reviendra sur l'histoire de cette grève et sur les nombreux documents d’archive (notamment photos et enregistrements sonores) qu'il a exhumés dans le cadre de sa recherche.

Quand ? Le jeudi 15 septembre 2016 à 19h
Où ? Bibliothèque communale de Haine-Saint-Pierre
(Grand Place 15 - 7100 Haine-Saint-Pierre)

À partir de 14 ans - Réservation souhaitée - Entrée gratuite
Informations et réservations : 064/26.01.41 ou bibliothequecommunale@lalouviere.be

Exposition Siamo tutti neri à Saint-Nicolas

Dans le cadre de la commémoration des 70 ans de l’accord charbonnier entre la Belgique et l’Italie, la Maison des terrils présente Siamo tutti neri : des hommes contre du charbon. L’occasion de (re)découvrir cette ancienne exposition de l’IHOES, consacrée à l’immigration italienne, dans le cadre original de l’ancien lavoir minier du Gosson (datant de 1907).

Pour toute information, contactez la Maison des terrils au 04/234.64.53 ou par courriel : info@paysdesterrils.eu.

Institut d'histoire ouvrière, économique et sociale
3, Avenue de Montesquieu B-4101 SERAING
Tél. : +32 (0)4 224 60 71 ou +32 (0)4 224 60 70
Courriel : info@ihoes.be - Site Web : www.ihoes.be