Lettre d'information n°15 - 7 janvier 2010.

Permettez-nous, avant toute chose, de vous présenter nos meilleurs vœux pour une année 2010 que nous souhaitons combative et militante en vue d’une société plus égalitaire.

C’est à une année riche en événements que vous convie l’IHOES. Nous débuterons 2010 en force avec l’exposition Francisco Ferrer à Seraing !


Exposition

Pédagogue et anarchiste catalan, Francisco Ferrer fonde en 1901 à Barcelone l’École moderne. Il y prône la mixité et la laïcité afin de mettre fin au monopole de l’enseignement religieux et au déterminisme social qui frappait les enfants. Cette prise de position, considérée comme un crime de lèse-majesté dans une Espagne conservatrice et dominée par l’Eglise, ne pouvait rester impunie. Ferrer est accusé d’être, par ses idées subversives, un des instigateurs de la révolte qui éclate à Barcelone en juillet 1909. Arrêté, il est exécuté le 13 octobre 1909 au terme d’un simulacre de procès.

D’innombrables voix se feront entendre de par le monde pour dénoncer cette injustice et les réactions de la rue se feront parfois violentes. Contrairement à ses dernières volontés, Ferrer deviendra rapidement un symbole de martyr de la libre pensée. L’exposition tente de comprendre les raisons qui ont mené à la naissance de ce véritable culte.

L’IHOES, le Centre d’Action laïque de la Province de Liège et la Maison de la Laïcité de Seraing vous invitent à redécouvrir l’homme et son œuvre à travers une version remaniée de l’exposition homonyme qui s’est tenue (en octobre-novembre derniers) à l’ULB à l’initiative du Centre interdisciplinaire des Religions et de la Laïcité et du Centre d’Histoire et de Sociologie des Gauches, avec la collaboration de plusieurs centres d’archives dont l’IHOES (voir notre lettre d’information n°14).

Renseignements pratiques :
Du 17 janvier au 14 février 2010
Les mardis et jeudis de 10h à 14h, les vendredis de 10h à 18h et les dimanches de 14h à 18h

Lieu :
Espace Laïcité de Seraing
Rue du Charbonnage, 14
4100 Seraing

Entrée libre

Des visites guidées à destination de groupes scolaires ou d’adultes sont possibles sur réservation. Contact : Dawinka Laureys – tél. : 04/330.84.46 – courriel : dawinka.laureys@ihoes.be.

Le jeudi 11 février à 19h (sur les lieux mêmes de l’exposition) se tiendra une table-ronde autour de l’héritage pédagogique de Ferrer. Y participeront notamment Benoît Toussaint, directeur de l’école Pédagogie nomade et Marie-Jo Sanchez, traductrice de l’ouvrage L’École moderne de Ferrer et coordinatrice CEFA (Centre d’Education et de Formation en Alternance).

Découvrez nos nouvelles analyses

Depuis quatre ans maintenant, l’Institut met en ligne de manière régulière ses publications. Ce sont ainsi au total plus de 60 analyses qui sont consultables sur notre site et qui abordent les sujets les plus variés. La dernière "fournée" ne faillit pas à la règle. L’analyse de Lionel Vanvelthem, Travailler moins pour vivre mieux. Paul Lafargue et Bertrand Russell contre l’apologie du travail, illustre l’actualité du discours de ces deux penseurs dans notre société qui a mis le travail au rang de ses principales valeurs et exclut ceux qui en sont privés. Jean-Pierre Nossent se penche sur La formation des cadres culturels dans les années 1970 et retrace entre autres le contexte d’émergence des notions de démocratie culturelle, d’éducation permanente et d’animation socioculturelle. Dans Seraing, une commune façonnée par les luttes, Jean Faniel retrace deux siècles d’histoire marqués par l’industrialisation, les luttes sociales et le défi de la reconversion. En se basant sur l’extraordinaire collection de partitions de l’IHOES, Julien Maréchal décortique quant à lui l’image de l’ouvrier véhiculée par la chanson populaire au cœur du "Pays liégeois". Quant à Camille Baillargeon, elle aborde l’histoire de la soupe populaire et met en évidence la part d’instrumentalisation qui accompagne les formes diverses qu’a prises cette manifestation de "charité". Enfin, citons L’éducation émancipante, l’exemple de la formation syndicale de Jean-Luc Degée qui retrace un historique de la formation syndicale et aborde les problématiques qu’elle soulève en matière d’émancipation des travailleurs.

Plus d'infos

Nouvelles acquisitions

Le dernier trimestre a été particulièrement bénéfique en termes de dons et de dépôts d’archives. Nous ne pouvons que nous réjouir de cet accroissement des fonds et collections de l’IHOES.

- Déposées récemment par Alain Lapiower, les archives de la Fondation Jacques Gueux constituent une mine d’informations pour ceux qui s’intéressent à la culture militante post-68.
- Les papiers de la famille Hassé nous ont été cédés par Marie Taquet. Ils comprennent des photos et documents personnels de Louis Hassé qui fut Inspecteur Général au Ministère du Travail et de la Prévoyance Sociale et collaborateur de Léon-Éli Troclet ; de son épouse, Simone Pierre (internée, pendant la Seconde Guerre mondiale, à la prison de Saint-Gilles pour faits de Résistance) et enfin de leur fille Christiane Hassé.
- M. Ernest Godbille, élu socialiste en région hutoise fort impliqué dans la maison de la culture, nous a cédé de nombreux périodiques et des archives relatives à ses activités au niveau provincial.
- Par l’intermédiaire de M. Paul Gruselin, nous avons reçu un fonds lié aux activités syndicales de Mme Lily Bouvy, présidente de la Commission "Travail des femmes de la FGTB Liège-Huy-Waremme.
- Serge Beelen a déposé des archives relatives à ses activités militantes et a complété son précédent don d’archives relatives à son père, René Beelen, vice-président du Parti communiste, décédé en 1966.
- Enfin, un carton contenant de nombreuses photos et périodiques liés à l’action fouronnaise a été déposé devant l’Institut. Si le bienveillant dépositaire de ce fonds lit ces lignes, nous le prions de bien vouloir prendre contact avec nous afin de nous aider à mieux identifier ces documents très intéressants. Ces archives sont d’ores et déjà détaillées dans Pallas sous la dénomination "Conflit linguistique des Fourons", [1962-1994].

Le travail d’inventaire se poursuit lui aussi. L’inventaire des papiers Nicolas Pirson (1891-19??), poète et auteur dramatique serésien, est mis en ligne sur Pallas. L’inventaire du petit fonds d’archives relatives au début de la démocratie chrétienne à Liège (1891-1897) est également consultable en ligne. Les inventaires des archives de Marcel Deprez et de celles du Théâtre de la Communauté touchent à leur fin. Ils seront consultables en ligne dans le courant du mois de janvier.

Au niveau de la bibliothèque, les brochures relatives à la libre pensée ont été encodées. Par ailleurs, la collaboration avec la Haute École de la Province de Liège se poursuit. Trois étudiants effectuent cette année leur mémoire de fin d’études sur base de nos collections. Renan Bernard et Denis Houbiers traitent respectivement les photographies relatives à la Seconde Guerre mondiale et à l’immigration, tandis qu’Aurélie Verkoyen s’occupe de la catalographie des brochures et photographies liées au féminisme.

Avis aux étudiants et enseignants

Le mardi 26 janvier prochain de 10h à 15h se tiendra à la Maison des Sports de la Province de Liège (12, rue des Prémontrés – 4000 Liège) un petit salon présentant les ressources documentaires et archivistiques de divers centres de la région liégeoise et les outils pédagogiques qu’ils proposent. L’IHOES participe à cette initiative du réseau Santedoc qui regroupera, outre les centres membres de ce réseau (Centre liégeois de promotion de la santé, Centre d’études et de documentation, Cripel, Espace santé, Médiathèque de la Communauté française, Nadja asbl), les organismes : Annonce la Couleur, le Mad Musée, le SIPS, Sudothèque, les Territoires de la Mémoire ainsi que Lire et Écrire.

Participez à la concrétisation de nos autres projets !

2010 sera, comme les précédentes, une année riche en projets, dont les principaux seront :

- Collecte d’archives orales et rencontre intergénérationnelle dans le quartier Saint-Léonard de Liège

Ce projet, mené à l’initiative de l’IHOES et du Service intergénérationnel de la Ville de Liège, en partenariat notamment avec le Centre Poly-Culturel Résistances et le Service d’Action sociale (AMO) du quartier Saint-Léonard, entend favoriser la cohésion sociale par un dialogue intergénérationnel, entre jeunes et seniors, par le biais de collectes d’archives orales. Après une formation aux techniques d’enquête orale, les jeunes seront invités à interviewer leurs aînés sur leur passé, et vice-versa. Les échanges ainsi créés donneront naissance à diverses activités, en fonction de l’intérêt des intervenants (elles pourraient entre autres prendre la forme d’une exposition lors de la fête de quartier...). Les témoignages récoltés seront quant à eux pérennisés sur la plate-forme Mémoire orale.

- Exposition sur la vulgarisation scientifique (avril 2010)

La révolution industrielle entraîne une modification du statut du savoir. Celui-ci quitte peu à peu la sphère des seuls spécialistes et des élites pour être diffusé au plus grand nombre. L’exposition s’attachera à mettre en lumière ce processus. Elle s’interrogera sur les bénéficiaires de la vulgarisation scientifique, mais aussi sur ses acteurs, leurs motivations et les moyens déployés.

L’exposition est organisée à l’initiative du Centre de l’Histoire des Sciences et des Techniques (CHST) et en collaboration avec l’Institut liégeois d’Histoire sociale (ILHS) et le CAL. Elle se déroulera en avril 2010 à l’Embarcadère du Savoir (Institut de Zoologie, quai Van Beneden à 4020 Liège).

- Enquête orale dans le cadre des commémorations des grèves de l’hiver 1960-1961

Dans le contexte économique qui est le nôtre, le 50e anniversaire des grèves de 1960 prendra indubitablement un écho particulier. L’IHOES souhaite profiter de l’occasion pour mener une campagne de collecte de témoignages auprès des acteurs ou témoins de cet événement. Contactez-nous si vous êtes d’accord de nous faire part de vos souvenirs ! Ces interviews serviront de matériel pour mettre sur pied une exposition à l’automne prochain. À suivre donc...

Si ces projets vous intéressent ou vous inspirent, vous pouvez contribuer à leur mise en place : en y impliquant les associations avec lesquelles vous œuvrez ou en nous les faisant connaître, en apportant votre témoignage, via un prêt ou un don d’archives, ou par tout autre type de collaboration. N’hésitez pas à nous contacter (au 04/330.84.46) !

Institut d'histoire ouvrière, économique et sociale
3, Avenue de Montesquieu B-4101 SERAING
Tél./fax : +32 (0)4 330 84 28 ou +32 (0)4 330 84 46
Courriel : info@ihoes.be - Site Web : www.ihoes.be